Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 17:37

telechargement--1--copie-5.jpgDieu créa l'homme et, ne le trouvant pas assez seul, il lui donna une compagne pour lui faire mieux sentir sa solitude
                                                                       
Paul Valery




Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari, Nick, forment en apparence un couple modèle.
Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan, leur vie aisée, leur travail dans la presse, pour s'installer dans la petite ville du Missouri où Nick a grandi.
Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, celui-ci découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. L'enquête qui s'ensuit prend vite une orientation innatendue : sous les yeux de la police, chaque petit secret et minuscule trahison de leur vie conjugale prennent une importance inimaginable. Nick devient bientôt un suspect idéal.
Alors qu'il essaie désespérément de son coté de retrouver sa femme, celui-ci découvre qu'elle aussi lui dissimulait bien des choses...




"parce que tu me fais de la peine.
Pourquoi ?
Parce que, tous les matins, tu es obligée de te réveiller dans ta peau"




Un vrai chef-d'oeuvre.
Ecrit en trois parties l'auteure nous offre toutes les facettes de cette histoire sans jamais aucun angle objectif, puique nous déroulons ce drame à travers les yeux des deux principaux protagonistes, avec leurs mensonges, leurs peurs, leur besoin qu'ils ont l'un de l'autre dans la souffrance qu'ils s'infligent.

Sur ce modèle, le lecteur n'a affaire qu'aux dires de Nick et Amy, mais jamais aux évenements tels qu'ils se sont déroulés, puisque ce fameux jour de la disparition d'Amy le lecteur est tenu à l'écart des évenements entre 07h30  et 12h.

Bien sûr les versions divergent entre l'enquête menée par la police, les interrogatoires de Nick et un mysterieux journal intime d'Amy que nous sommes les seuls à lire, pour l'instant du moins.

Dans la deuxième partie Amy se confie à nous, comme dans son journal, mais cette fois sous un autre angle elle nous entraine dans une spirale infernale.

La vraie question est : peut on mourir plusieurs fois sans jamais être mort ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by dora-suarez-leblog
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de dora-suarez-leblog
  • Le blog de dora-suarez-leblog
  • : Pourquoi gardez vous les têtes ? Pour qu'elles me regardent. Robin Cook
  • Contact

Recherche

Liens